Philippe Pouletty (@PPouletty) on Twitter

Philippe Pouletty (@PPouletty) on Twitter


Philippe Pouletty (@PPouletty) on Twitter

Le portefeuille de Truffle Capital englobe entre autres l’enseigne Symetis fondée courant 2004. La startup conçoit et commercialise des valves aortiques transcatheter. Elle doit entrer en bourse courant 2017. La société française Carmat est entrée en bourse à partir de 2010 en raison des compétences de businessman du Dr Philippe Pouletty (https://twitter.com/ppouletty). Le médecin a également marqué les esprits grâce aux résultats de cette société dans l'univers des cœurs artificiels. Établie en 2014, l'enseigne Diaccurate s’applique à élaborer une nouvelle génération de médicaments pour soigner les malades atteints du SIDA. Cette entreprise spécialiste de la biotechnologie s'avère née d'un partenariat entre l’Institut Pasteur et la société de placement administrée par Philippe Pouletty. Afin de faciliter l'élaboration de vaccins et d’immunomodulateurs, la compagnie Abivax a entre autres fusionné avec les marques Wittycell et Splicos. En effet, Truffle Capital joint par moment diverses compagnies de son portefeuille en vue d’assurer la croissance de ses nombreux travaux de recherche.

De 2009 à 2010, Philippe Pouletty se retrouve administrateur intérimaire de Theradiag. Accompagnée par Truffle Capital depuis 2003, la société experte en diagnostic se trouve être entrée en bourse courant 2012. Dès 2005, Théraclion produit et met en vente de nouveaux dispositifs thérapeutiques par ultrason. Le fonds de capital-risque Truffle Capital promeut de ce fait les recherches sur les carcinomes mammaires et le cancer thyroïdien via cette entreprise. À travers l’entreprise Myopowers, Philippe Pouletty ainsi que les analystes de Truffle Capital allouent des financements à la mise au point d'appareillages efficaces afin d'améliorer les conditions de vie des patients endurant des soucis d’incontinence urinaire.

Nominations et missions extra-professionnelles du chercheur

De 2001 à 2009, Philippe Pouletty a été président de l’association française des professionnels opérant dans le secteur de la biotechnologie, France Biotech. L'entrepreneur a été élu pour quatre mandats d'affilée étant donné sa passion remarquable pour cette branche. Porté par ses inventions dans l'univers de la biologie moléculaire brevetées de 1986 à 1988, le médecin a eu la possibilité de rejoindre la Stanford University Invention Hall of Fame. D'autre part, le médecin siège à la société française d’immunologie (SFI) depuis1982. Ancien interne des hôpitaux de Paris, Philippe Pouletty intervient dans différents évènements aidant à dynamiser le secteur de la recherche scientifique et des affaires. Le businessman est par ailleurs nommé président honoraire de France Biotech depuis 2009.

En 1986, l'ancien interne des hôpitaux s'avère reçu à Stanford après avoir eu son doctorat en médecine avec les félicitations du jury à l’université de Paris VI. L'étudiant est major du grand cours d’immunologie générale de la promotion de 1984. En effet, il suit des cours sur l'immunologie et la virologie à l’Institut Pasteur de Paris en parallèle de son travail auprès des hôpitaux. Durant son passage à Paris, Philippe Pouletty jouit d'un soutien financier de l’INSERM pour ses études en immunologie. Le jeune interne a pu véritablement enrichir ses compétences dans le domaine au sein de l’hôpital Saint-Louis.

Les différentes œuvres du chercheur depuis le début de son parcours professionnel

Le Dr Philippe Pouletty se concentre foncièrement sur l'immunologie et bénéficie d’une imposante notoriété au sein de l’université de Stanford. Outre ses actions au sein de cette université, le médecin a déposé environ 30 brevets personnels au niveau international. Dès 1999, le futur directeur général de Truffle Capital a proposé différents changements promouvant les percées technologiques, dont la mise en place du statut de JEI (jeune entreprise innovante) ainsi que le perfectionnement de la fiscalité dans le but de faciliter les placements dans le monde de la recherche. Philippe Pouletty a débuté sa carrière de chercheur à Stanford dans ses installations de Medical Microbiology. Se focalisant sur la biologie moléculaire, le médecin a notamment proposé une nouvelle procédure d’amplification de gènes.

Renommée Conjuchem Inc., la société RedCell Inc. entre en bourse au Canada courant 2000. Philippe Pouletty a formé cette société se focalisant sur la biotechnologie en utilisant des brevets consignés à son nom. Protagoniste majeur dans l'univers de la greffe d’organes, SangSat a conçu et vendu une substance antirejet particulièrement performante, la Thyloglobuline. Ce produit original s'avère acquis par l'entreprise Genzyme dans les années 1990. Philippe Pouletty a entre autres créé Clonatec durant ses premières années dans l'univers de la recherche. L'enseigne se focalise sur la biotechnologie et s’impose comme une pionnière de cette discipline en France.